Station de GNL / GNC à Mojo Gallardo

Détails de la nouvelle

EPM Gas Technology a construit une station de Gas Natural Liquéfié (GNL) / Gas Natural Comprimé (GNC) à Mojo Gallardo, située sur la A-381, 10, de Jerez de la Frontera, dans la région de Cadiz.

La construction de la station fait partie du projet Bestway, dont l’objectif est de mettre en place de nouvelles solutions de ravitaillement de GNL et GNC le long du Corridor Atlantique. Cela se traduit par un ensemble de stations produisant ce type de combustible qui s’étend de la France jusqu’au détroit de Gibraltar, la station de Mojo Gallardo étant celle située le plus au sud. Le promoteur du projet est l’entreprise Gas Natural, maintenant dénommée NEDGIA.

La station, qui s’étend sur une surface d’environ 374 mètres carrés, comporte deux postes de GNC et un poste de GNL, tous deux auto-approvisionnés.

 

Processus de construction

La première phase du projet a été développée par le département d’ingénierie d’EPM, à partir duquel le projet a été défini selon les nécessités du client.

Une fois le projet accepté, la construction de la station a pu commencer. Une partie du projet a été développée sur le site et l’autre a été menée depuis les sièges des fournisseurs de gaz Global Gas Energy (GCE), Calvera, Cetil et Lapesa). Tout le processus a été piloté depuis le département d’ingénierie d’EPM.

Pendant que les travaux de génie civil étaient en cours et que le site était en cours d’aménagement, les cabines de GNL, GNC et CONTRÔLE ont été construites et Cetil construisait les pompes à carburant et Lapesa le réservoir de GNL.

Une fois finalisée la construction des fondations, en particulier la zone du réservoir, et une fois les équipements terminés, ils ont été installés. Il s’agissait d’une phase clef qui demandait une coordination parfaite en raison des difficultés que suppose la manipulation d’équipements si volumineux et délicats tels que le réservoir de GNL. En effet, il s’agit d’un réservoir vertical de 60 mètres cubes et d’une capacité d’environ 19.000 kg de méthane en phase liquide à des températures cryogéniques (-160ºC à -130ºC).

Lors de l’installation des équipements, la tuyauterie et les lignes électriques ont été posées, et des tests de perception et fonctionnement ont été réalisés.

Enfin, à la mi-octobre, le site a été ouvert au public avec d’excellents résultats et en moins d’un mois, la consommation hebdomadaire a atteint les 9000 kg de méthane et est en augmentation constante.

Deja un comentario